Le billet d’IRIGO : Vacances j’oublie tout, plus rien à faire du tout ?

Force est de constater que nous avons vécu ces derniers mois de manières différentes selon notre situation ou notre personnalité.

Pour les uns, cette période a été synonyme de « moins ». Ce « moins » s’est peut-être traduit par un retour aux sources, à la famille, il a été synonyme de vacances avant l’heure, de projets personnels. Mais ce « moins » s’est peut-être accompagné aussi d’ennui, de perte de motivation ou d’engagement. Parce qu’avec ce « moins », il y avait aussi pour beaucoup plus de stress, voire d’angoisse !

Et puis il y a eu ceux qui ont vécu ces derniers mois sous le signe du « plus », voire du trop ! Plus de pression, plus de travail, parce qu’il fallait tout réorganiser pour continuer quand même, parce qu’il fallait peut-être survivre, parce qu’il fallait aider, parce qu’il fallait soigner.

Est-il donc étonnant que nos besoins pour cet été soient eux aussi bien différents ?
Envie de reprise d’activité ou réelle nécessite de pause, de rien, de ressourcement.
Envie de liens, de contacts, de partages en live.

Et si l’été pouvait nous (re)donner la liberté de nos choix et de nos rythmes, ce serait déjà pas mal, non ?

En décembre dernier, dans mon billet « Être son propre leader », je vous souhaitais une année 2020 sous le signe de la confiance, de l’influence et de la cohérence.

En tant que managers, nous avons été forcés d’accorder cette confiance, peut-être bien plus qu’auparavant, et nous en avons peut-être découvert les bienfaits. Merci le télétravail forcé !

Paradoxalement, une récente étude montre que près de la moitié des belges souffrent d’un manque de confiance en eux accru suite à la crise. Vais-je encore être utile ? Vais-je devenir obsolète face aux inévitables changements qu’aura la crise sur nos métiers ? Le retour du syndrome de l’imposteur n’est pas loin… !

Pourtant, c’est bien en relevant des défis, en sortant de notre zone de confort, que nous développons de nouvelles compétences et que nous devenons plus confiants, avec une zone de confort plus large !

Alors l’été est peut-être le moment de réaliser ce que nous avons appris ces derniers mois et ce que nous voulons encore apprendre, pour rester stimulés, en mouvement, mais pas agités !
Être fier de ce qui a été accompli et le célébrer !

Si cette crise m’a bien rappelé une chose, c’est comme le disait Gabin « Maintenant je sais, …je sais qu’on ne sait jamais! ».

Face à cette incertitude, qui n’est pas prête de s’estomper, comment garder la cohérence ?

Demandons-nous comment nous voulons continuer, quel sera notre « après », un pas à la fois, une étape à la fois. Soyons créatifs, soyons audacieux. Plaçons le sens et le plaisir au cœur de nos décisions et actions. Trouvons un rythme plus juste pour nous, notre société et notre planète.

Alors oui : je vous souhaite de jouer de votre influence pour que derrière ces pertes de tout ordre dues au Covid-19, il y ait aussi des gains ! Que toutes nos privations, toutes ces vies envolées, tous ces efforts consentis par ceux qui ont eu la lourde de tache de nous maintenir en vie et en sécurité, ne soient pas vains.  Nous leur devons bien ça.  Je m’y engage, à ma toute petite échelle.

« Sois le changement que tu veux voir en ce monde » – Gandhi

Bel été à vous

Marie-Hélène Dobbelaere
Coach, formatrice, directrice d’Irigo